Ministère des Affaires Etrangères ,de la Coopération ,de la Francophonie et de l'Intégration Régionale ,Chargé des Gabonais de l'Etranger .

Sceau de Republique Gabonaise

Les grandes dates

Quelques dates: Avant l'Indépendance

1471 : Le Gabon est découvert par les portugais
1492 : Le portugais Diégo Cam installe les comptoirs
1580-1600 : Les Hollandais supplantent les portugais
1608 : repression des autochnes révoltés
1839 : Pour réprimer la traite des noirs, le capitaine ede vaisseau français, Bouët Willaumez crée un établissement
1839 (9-2): Un traité est conclu entre la France et le Roi Denis Rapontchombo, permettant aisi aux Français de s'établir sur la rive gauche de l'estuaire
1842 (18-3) : Un traité est conclu entre la France et le Roi Louis Dowé, permettant aux Français de sétablir sur la rive droit de l'estuaire.
1843 : La France établit son premier établissement officiel, Fort-d'Aumale.
1849 : Willaumez débarque des esclaves libérés de l'Elezia(navire négrier portugais) : Libreville est créée.
1862 : Le Gabon devient un protectorat français ; le Roi Ndebulia cède à la France qui prend ainsi possession de Cap Lopez
1875-78, 1880-81 et 1883-84 : Savorgnan de Brazza explore le Gabon
1879-1882 : Savorgnan de Brazza fonde Franceville et Brazzavile. Makoko, Roi des batékes, cède à la France un vaste territoire.
1883 : Le Gabon devient une colonie ;
1888 : Le Gabon est rattaché au Congo
1904 : Le Gabon est rétabli
1910 (15-1) : Le Gabon devient une partie de l'Afrique Equatoriale Française (AEF)
1956 (28-6) : Loi cadre sur l'autonomie
1959 (mars) : Le Gabon entre dans la Communauté
1960 (17-8) : L'Indépendance du Gabon est proclamée

Quelques dâtes: Après l'Indépendance


1960 (17 août): Proclamation de l'indépendance de la République du Gabon.
1961(13 février): Léon Mba est élu président.
1961 (21 février): La Constitution instaure un régime présidentiel à la place de l'ancien régime parlementaire.
1964 (18 février): Echec d'un coup d'Etat militaire.
1965 (12 février): Le Gabon est élu membre du Conseil économique et social de l'ONU.
1967 (19 mars): Réélection de Léon Mba à la présidence de la République.
1967 (28 novembre): Mort de Léon Mba. Le vice-président Omar Bongo lui succède (2 déc.).
1968 (15 juin): Institution du Parti démocratique gabonais (PDG), parti unique. Omar Bongo cumule les fonctions de président et de secrétaire général du parti.
1969 (19 février): Elections législatives.
1972 (septembre): Différends frontaliers entre le Gabon et la Guinée Equatoriale.
1973 (25 février): Réélection d'Omar Bongo.
1975 (16 avril) : Léon Mébiame est nommé Premier ministre.
1975 (25 mai): Une nouvelle Constitution est promulguée.
1975 (10 juin): Le Gabon devient membre de plein droit de l'Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole (OPEP).
1976 (7 septembre): Le Gabon se retire de l'Organisation commune africaine, malgache et mauricienne (OCAM).
1977 (16 janvier): Un rapport de la mission d'enquête de l'ONU met en cause le Gabon et le Maroc à la suite d'un raid de mercenaires sur Cotonou (Bénin).
1978 (juillet): Dix mille béninois sont expulsés du Gabon.
1979 (14 décembre): Premières élections aux assemblées provinciales, départementales et municipales.
1979 (30 décembre): Réélection d'Omar Bongo.
1980 (27 janv./10 fév.): Elections législatives.
1981 (mai): Expulsion de plusieurs milliers de ressortissants camerounais.
1981 (décembre): Grèves des étudiants. Le président Bongo ferme l'université de Libreville.
1982 (novembre): Procès d'une quarantaine d'opposants (Mouvement du redressement national, MORENA) devant la Cour de Sûreté de l'Etat.
1983 (17 octobre): Conférence constitutive de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) à Libreville.
1985 (31 mars): Elections législatives. Les candidats sont issus du parti unique, le PDG.
1986 (3 mai): Etablissement de relations diplomatiques avec l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).
1986 (9 novembre): Réélection d'Omar Bongo.
1987 (6 janvier): Léon Mébiame est reconduit dans ses fonctions de Premier ministre.
1987 (28 juin): Elections municipales.
1989 (3 octobre): Echec d'un complot contre le président Bongo.
1990 (16 janvier): Grève des étudiants.
1990 (février): Multiplications des grèves dans tous les secteurs de l'économie.
1990 (27 avril) : Casimir Oyé Mba est nommé Premier ministre.
1990 (22 mai): Instauration officielle du multipartisme.
1990 (23-30 mai): Emeutes à Libreville et Port-Gentil à la suite de la mort d'un opposant.
1990 (16-18 sept.): Premières élections multipartites. L'élection de 58 députés est confirmée, pour les autres, le scrutin est annulé et reporté. A la suite de quatre tours de scrutin, le PDG obtient 63 sièges et l'opposition 57.
1990 (21 novembre) Casimir Oyé Mba est renommé Premier ministre. Il fait appel pour son gouvernement à des ministres d'opposition.
1992 (29 février): Réouverture des universités fermées depuis le 5 février à la suite de grèves.
1993 (5 décembre): Première élection présidentielle pluraliste. Omar Bongo est réélu devant le père Mba Abessole, président du Rassemblement national des bûcherons.
1994 (11 mars): L'Assemblée nationale adopte une réforme constitutionnelle créant un Sénat.
1994 (11 octobre): Démission de Casimir Oyé Mba. Paulin Obame Nguema est nommé Premier ministre.
1995 (mars): Opération de contrôle des " sans-papiers ". Des dizaines de milliers d'étrangers sont expulsés.
1996 (oct./nov.): Elections municipales. Le PDG remporte 54% des sièges. L'opposition obtient les 2 principales villes du pays, Libreville et Port-gentil. Le père Mba Abessole est élu maire de la capitale.
1996 (décembre) : Elections législatives : le PDG conserve la majorité absolue.
1997 (janvier) : Le Premier ministre Paulin Obame Nguéma forme un nouveau gouvernement, composé essentiellement de membres du PDG.
1997 (18 avril): Révision de la constitution qui prévoit notamment la création d'un poste de vice-président et l'extension du mandat du président de 5 à 7 ans.
1997 (27 mai): Nomination de Divungi-Di Ndinge Didjob, issu de l?opposition, au poste nouvellement créé de vice-président de la République.
1997 (30 août): Elections législatives partielles : Le PDG remporte 6 des 10 sièges vacants.
1998 (6 décembre): Réélection d'Omar Bongo à la Présidence de la République au premier tour avec 66,55% de suffrages.
1999 (23 janvier): M. Jean-François Ntoutoume Emane est nommé Premier ministre.
2001 (9 décembre) : Elections législatives (premier tour)
2001 (23 décembre): Deuxième tour des élections législatives . Le PDG conserve la majorité.

Modifié : 05 / 01 / 2015