Signature d’un accord d’établissement entre le Gouvernement de la Républiques Gabonaise et L’organisation « Space For Giants » MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES

L’organisation internationale de conservation Space for Giants et le Gouvernement de la République Gabonaise ont signé, ce mardi 10 mai 2022, un Accord d’Etablissement, au Ministère des Affaires Etrangères en présence de M. Michael Moussa ADAMO, Ministre des Affaires Étrangères et de M. Ludovic NKOK BANAK, Directeur de Cabinet et Représentant du Ministre des Eaux et Foret.

Ce nouvel accord entre le Gouvernement Gabonais et Space for Giants  s’inscrit dans un partenariat de coopération stratégique, qui vise à développer un plan d’action conjoint dans la mise en œuvre des différents plans de protection des éléphants de foret, ainsi que la maitrise des effets induits sur les populations locales.

Pour l’organisation Space for Giants, le renforcement de ce partenariat est essentiel à la protection de l’écosystème naturel gabonais, dont elle veut apporter une valeur économique et sociale importante aux communautés locales et au Gouvernement.

L’accord d’établissement signé entre le Gouvernement Gabonais et Space for Giants, d’une durée de 5 ans, précise les rôles et responsabilités de chacun, confiant la gestion opérationnelle des aires protégées en République gabonaise à Space for Giants et définissant le cadre de gouvernance, dans une logique de résultats.

Space for Giants, sous l’autorité du Ministère en charge des Eaux et Forêts va aider à la mise en œuvre de la stratégie nationale de coexistence homme-éléphant avec tous les Ministère et Agences concernés.   L’organisation va ainsi participer au développement des infrastructures et équipements, organiser la surveillance des aires protégées, restaurer les populations animales, coordonner la recherche et le suivi scientifique, dans la mise en place d’activités génératrices de revenus des filières naturelles.

Ce partenariat a pour objectif de protéger le patrimoine naturel gabonais en l’intégrant au développement socio-économique, contribuant ainsi au maintien de la biodiversité et à l’amélioration durable de l’exploitation des ressources, au bénéfice des communautés locales et des générations futures.